CORONAVIRUS

0
128

Rester lucide …

On entend ici et là des commentaires laissant supposer que l’après-coronavirus n’aura plus rien à voir avec l’avant-coronavirus.  Une pandémie touchant les pays riches comme les pays pauvres et nous serions tous ramenés à notre condition humaine, égaux devant l’épreuve et la mort.

Cela n’est pourtant pas vrai : les riches demeurent mille fois mieux lotis que les pauvres, les migrants et les prisonniers malgré les difficultés et le manque de matériel médical. Le coronavirus nous rappelle l’égalité fondamentale de la condition humaine et l’inégalité choquante des moyens de vivre, de s’isoler et de se soigner… C’est révoltant.

Ce qui s’annonce demain est encore plus révoltant, et tellement cynique. Non seulement certains font déjà des profits sur le malheur de leurs semblables, mais nous vivons une transition économique de premier plan. Hier, la Chine était la première victime du virus mortel et voilà que les choses s’inversent peu à peu : l’Italie, puis la France, puis les Etats-Unis, puis l’Europe comptent déjà sur la Chine pour les pourvoir en masques et en gel hydroalcoolique. 

Premier acte.

Comment les Etats-Unis, déjà surendettés vont-ils renflouer les 1000 milliards de dollars engagés pour faire face à la crise du coronavirus? Et les 100 milliards engagés par l’Europe? Personne ne pourra s’en sortir sans la Chine et son capitalisme expansionniste et agressif (pléonasme, tous les capitalismes le sont, par définition).

Deuxième acte.

Il y a près de vingt ans, après le 11 septembre 2001, les Etats-Unis avaient réussi à tirer des avantages politiques, économiques, culturels et sécuritaires des attaques terroristes qui les avaient atteints.

Ils avaient exploité “la guerre contre le terrorisme” à des fins qui n’étaient ni nobles, ni humanistes, ni humanitaires. Des centaines de millions d’innocents en sont morts.

Aujourd’hui, il y a peu de doutes que la Chine et ses alliés économiques, sauront exploiter cet horrible drame qui touche actuellement l’humanité et que l’on nous présente comme une “guerre contre le virus”. Il y aura des morts, des larmes et de la souffrance. Il y aura aussi du profit, du commerce et tant de cynisme. Le scénario est connu.

Que cette épreuve ne nous illusionne pas sur les Hommes et les Pouvoirs, même si elle doit nous inviter à devenir de meilleurs êtres humains. Solitairement, solidairement. “Quoiqu’il en coûte”…

Tariq ramadan