Une fille raconte

0
207

:  « mon père avait une manière particulière de poser des questions sur la prière, la première chose qu’il me disait à son retour du travail. Tu as prié, lumière de mes yeux? Si je dis non, il me demande doucement de prier .. Si je dis oui, il s’en réjouit énormément et me récompense avec un beau calin .. Mais parfois, son regard joyeux me suffisait .. Et ce, jusqu’à ce que ma prière est devenue régulière ».

Un parent affirme:  » A mon retour du travail, je ne demande pas à mes enfants qui a prié, mais je demande à  ceux qui n’ont pas encore prié de le faire… Et mes enfants  se précipitent pour prier! »

Une mère disait toujours à son fils: « Pour dormir sans cauchemars, il faut une belle prière avant de se coucher. » Elle répètait cette phrase à  tel point qu’elle devint une loi de sa vie .. Ceci le poussa à ne jamais  se permettre de  se coucher avant de prier .. Et lui fit spécifiquement préserver la prière du soir …

Demande à votre fils si sa prière aujourd’hui fut belle et complète 😊

Il y a des questions profondes qui augmentent l’amour des enfants la prière au lieu de leur demander, « est-ce que vous avez prié? » .. Il est plus judicieux de demander: « Qu’est-ce que vous avez lu aujourd’hui dans la prière? Avez-vous invoqué pour moi aujourd’hui? Avez-vous invoqué pour  papa et maman? Avez-vous invoqué pour votre frère malade? »…

Il existe une manière encore plus créative pour celà…    « Qu’est-ce que vous avez dit comme invocation en prosternation aujourd’hui? » 🌹

«Seigneur faites de moi et de ma progéniture les meilleurs dans la prière »

#Nos enfants et la prière

Éducation #positive

Traduit par @Oum Ayman

Hijama Roqya Marseille